Tout sur le défi lecture 52 livres en 52 semaines

Les livres et moi, c’est une grande histoire d’amour. Vraiment. Ça fait quelques jours que je glisse quelques informations à ce sujet sur les réseaux sociaux : je me lance dans un défi 52 livres en 52 semaines en 2019 ! Vous voulez savoir en quoi ça consiste, pourquoi ce défi ou peut-être me rejoindre ? Toutes les informations sont ici !

Le défi 52 livres en 52 semaines, c’est quoi ?

C’est un défi lecture (sans blague ?). Chaque lundi, j’ouvre un nouveau livre que je n’ai encore jamais lu. Sur ces 52 livres que je prévois, 26 sont des livres que j’ai choisis. Pour les 26 autres, ils m’ont été imposés. J’ai en effet demandé à des proches, des collègues, des gens croisés ici et là, de m’imposer un livre à lire. Ces livres devaient être soit en français, soit en anglais (les deux seules langues que je lis), et être un livre qui les avait marqués.

Au final, j’ai une belle liste. J’y retrouve en alternance des livres que j’ai glanés dans des podcasts et des discussions, et des livres de mes proches. Dans cette liste, il y a des essais sociaux. Des romans. De la littérature mexicaine, sénégalaise, colombienne, islandaise, française, américaine, allemande. Probablement d’ailleurs aussi. Il y a des manifestes. Des témoignages. C’est chouette. J’ai hâte de m’y plonger.

52 livres - lire - livres - défi - lecture

Pourquoi ce défi ?

Au quotidien, je lis beaucoup. Énormément. Sauf que ma lecture du moment s’appelle The multiple case analysis (écrit par Stake, paru en 2006, si jamais vous vous sentez irrésistiblement attirés par le titre) et est un gros bouquin de théorie méthodologique. Juste avant, je lisais des articles sur l’apprentissage. Et quand je suis partie en vacances, je me suis plongée dans un roman. Un gros. En deux tomes. Un Stephen King qui n’avait aucun rapport avec mon travail. Et vous savez quoi ? Ces 1600 pages m’ont fait du bien. J’en ai presque senti mes neurones se détendre. Je me suis dit qu’il fallait que je retrouve ce plaisir de lire, que je le réincorpore dans mon quotidien.

Également, il y a autre chose qui m’a décidée. Comme beaucoup d’entre nous, je passe ma vie sur un écran d’ordinateur. Soit je continue à lire et écrire des choses hyper concentrées sur les questions d’apprentissage, soit je fais ma loque à regarder Netflix ou Youtube. Et je me sens devenir un peu neuneu.

52 livres - lire - livres - défi - lecture

J’exagère, mais à peine. Plus on se spécialise dans quelque chose et plus on y passe de temps, plus notre cerveau se spécialise, lui aussi. Il lui devient de plus en plus difficile de faire autre chose. Changer de domaine devient un effort. Spécialiser son cerveau, ce n’est donc pas une super bonne idée.

Et puis j’ai plein de choses à apprendre.

Je suis de nature curieuse. Du genre à poser des questions sur des domaines dont tout le monde se fiche éperdument. J’ai toujours aimé comprendre. Ne pas donner mon avis sans m’être vraiment renseignée sur la question. Autant je déteste quand, au cours d’un souper entre amis, on se rue sur Google pour avoir une réponse avant d’avoir débattu fortement, autant, une fois tout le monde parti, je vais aller chercher la réponse moi-même pour ne pas rester sur quelque chose d’incompris.

J’ai cette soif d’apprendre depuis toujours. Et souvent, ce qui m’a sortie de mon confort et m’a donné de la matière à apprendre et à penser, ce sont les livres. Ils m’ont faite voyager, ils m’ont fait explorer des époques, des pensées, des mondes, des sentiments que je n’avais pas l’occasion d’expérimenter moi-même. Ils n’ont jamais failli à m’accompagner, me réconforter, me bousculer, dans telle ou telle façon de penser ou dans des informations que je croyais détenir.

Quels livres choisir ?

J’entends souvent autour de moi que seuls certains livres détiendraient le pouvoir de l’enseignement. Des gens parfois s’excusent de ne lire que des romans, ou que des livres qui ne leur semblent pas des chefs-d’oeuvre. Je ne suis pas d’accord avec cette idée que les livres se divisent en catégories si distinctes et je crois surtout que c’est très personnel. Un livre que j’adore semblera insipide à quelqu’un d’autre, et inversement. J’apprendrai beaucoup en lisant un bouquin qui ne parlera pas à quelqu’un d’autre. C’est OK. C’est ça aussi, la magie de la lecture, comme si le lien qui se tisse entre un auteur et un lecteur était unique.

52 livres - lire - livres - défi - lecture

De même, mes idées ont évolué avec beaucoup d’essais philosophiques, politiques et sociaux, mais certains romans ont eu aussi cet effet sur moi. Ou des nouvelles. Des pièces de théâtre. Ou des haïkus, ou que sais-je encore.

J’ai donc choisi mes 26 livres en fonction de leur sujet plus que leur genre, et ai voulu me laisser surprendre par ce qui touchait les personnes autour de moi. C’est comme ça qu’est née la liste des 52 livres qui jalonneront mon année 2019.

Vous voulez participer ?

Rien de plus simple : il vous suffit de commencer par construire votre liste. J’ai choisi de construire la mienne à l’avance, pour des soucis d’organisation, mais aucune obligation là-dedans. Vous n’avez pas non plus à vous obliger à lire 52 livres ; selon votre rythme et vos obligations, vous pouvez vous décider pour un autre rythme. Deux livres par mois, un livre toutes les trois semaines, ou 104 livres dans l’année, c’est vous qui voyez. La seule règle est de sortir de sa zone de confort et de chercher à apprendre de nouvelles choses.

Pour ma part, je vous donnerai, chaque dimanche, un retour sur le livre lu dans la semaine sur Instagram. Abonnez-vous au compte de Feeducatif, et/ou au hashtag #lirecetteannee. Si vous participez, je vous invite à utiliser ce hashtag pour vos publications en lien avec le défi, pour inspirer d’autres personnes.

52 livres - lire - livres - défi - lecture

Pas d’idée pour commencer ? 

Je vous propose ici quelques-uns des livres qui m’ont marquée et beaucoup appris ces dernières années. La liste est non-exhaustive, évidemment. Mais tous les livres présentés ici ont bousculé mes idées, m’ont forcée à pousser plus loin ma réflexion, et m’ont permis d’apprendre des choses sur des sujets divers et variés. Belles lectures à tous !

  • Des Fleurs pour Algernon – Daniel Keyes. Un roman qui bouleverse notre rapport à « l’intelligence », et aux gens que l’on considère (ou non) comme intelligents. Un livre très émouvant, très beau, très poétique. Une pépite !
  • La servante écarlate – Margaret Atwood. Je n’ai pas vu la série qui a été tirée de ce roman dystopique, mais le livre m’a enchantée. C’est un livre qui questionne, qui interroge sur la fertilité, sur ce qu’est une femme quand on ne la considère que par sa capacité à procréer. Un chef d’oeuvre !
  • Vers la sobriété heureuse – Pierre Rahbi. C’est un petit livre, un essai politique et social, un cri du cœur pour l’humanité et pour la planète. En quelques dizaines de pages, l’auteur remet vraiment en question la façon dont nous fonctionnons en tant que société, et ça donne très envie de se rapprocher de choses plus douces et plus simples.
  • L’Abolition – Robert Badinter. Le récit poignant de cet avocat qui, après avoir assisté à l’exécution de trop, a fait de l’abolition de la peine de mort le combat de sa vie. L’occasion de se rappeler notre histoire, et de penser dans sa complexité cette question qui reste d’actualité dans une grosse partie de notre monde.

***

Image en une : César Viteri

Source des images : Patrick TomassoJaredd CraigJoyce McCownDmitry Ratushny

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *